Se balader en jupe est un droit…sauf si l’on applique la charia.

Se balader en jupe est un droit…sauf si l’on applique la charia.

par | 23 septembre 2020 | Communiqués

Ce vendredi une étudiante se promenant en jupe dans Strasbourg a été insultée de « salope » avant d’être violemment frappée par 3 hommes – devant 15 témoins qui ne lui ont pas porté secours – car elle portait une jupe – dans la 8ème ville de France – à trois heures de l’après-midi !

Ce fait divers édifiant témoigne du recul du droit des femmes en France, comme en Europe, et en particulier de leur droit à circuler librement et dans la tenue qu’elles jugent appropriée. Ces agressions verbales ou physiques de jeunes femmes, en raison de leur tenue, marquent la volonté de personnes provenant de la civilisation islamique de soumettre la société française à leur vision archaïque de la femme.

Face à cette situation, les associations féministes, le gouvernement qui cherche à établir une façon républicaine de s’habiller à l’école, ou Dupont-Moretti évoquant un fantasme d’insécurité, sont paralysés. Ils sont incapables de nommer clairement l’ennemi : le développement d’un séparatisme islamique et le sentiment d’impunité des auteurs de ces agressions.

Face à ces agissements, les sanctions doivent être exemplaires, il faut rappeler concrètement qu’en France, le respect de la femme n’est pas une option mais une obligation et une valeur civilisationnelle. À l’heure où le voile islamique est le bienvenu à l’Assemblée Nationale et la jupe menacée sur la voie publique il est temps de faire respecter les lois de la République mais aussi les us et coutumes français. Pour que la liberté de nos femmes perdure, il est urgent de ne laisser aucune place à l’islamisme sur le territoire français !

Share This