Pandémies : La recrudescence du Covid 19 et la découverte d’un nouveau virus de grippe porcine en Chine doivent inciter l’Europe à la prudence

Pandémies : La recrudescence du Covid 19 et la découverte d’un nouveau virus de grippe porcine en Chine doivent inciter l’Europe à la prudence

par | 1 juillet 2020 | Communiqués

Alors que nous sommes encore en pleine crise sanitaire mondiale de Covid-19, des scientifiques viennent de découvrir en Chine une souche de virus de grippe porcine potentiellement transmissible à l’homme et susceptible de provoquer une future pandémie.

Cette étude suscite l’inquiétude chez les spécialistes des maladies infectieuses du monde entier et des biologistesmettent en garde sur sa potentielle transmission à l’homme et sur le devoir de vigilance et de surveillance impératif des élevages.

Ainsi, Sun Honglei, auteur de l’étude, confie à Science, qu’il est « nécessaire de renforcer la surveillance des porcs chinois pour les virus de la grippe ». Le chercheur estime par ailleurs qu’il pourrait être judicieux de d’ores et déjà se pencher sur le développement de vaccins contre ce nouveau virus, nommé G4.

Il est démontré que l‘élevage intensif, impliquant un grand nombre d’animaux enfermés dans un espace confiné est un lieu propice au développement de zoonoses. En effet, dans de telles conditions, les agents pathogènes se propagent rapidement, et les opportunités pour eux de muter en de nouvelles souches plus virulentes, se multiplient.

Annika Bruna appelle l’Union européenne à suivre le principe de précaution et à prendre des mesures visant à sortir du modèle d’élevages intensifs et dans l’immédiat à un contrôle sanitaire strict de ces derniers. Elle appelle également à l’arrêt de l’importation de viande en provenance de pays aux normes inférieures aux nôtres et d’animaux vivants. Enfin, à l’heure où l’OMS met en garde contre la recrudescence du Coronavirus, elle partage l’inquiétude de nombreux européenquant à la réouverture, ce jour, des frontières de l’U.E avec la Chine. Elle déplore, par ailleurs, que ce pays rejette l’appel international à une enquête sur les origines de la maladie.

Share This