Accueil | Communiqués | Nucléaire : les Macronistes refusent de défendre la filière française
Nucléaire : les Macronistes refusent de défendre la filière française

Nucléaire : les Macronistes refusent de défendre la filière française

par | 14 novembre 2022 | Communiqués

France Jamet,

Député français au Parlement européen

Membre de la commission des affaires économiques et monétaires

Ce jeudi 10 novembre en séance plénière du Parlement européen, lors du vote du plan Repower EU , supposé assurer l’indépendance énergétique de l’Europe, nous avons déposé des amendements pour inclure le financement du nucléaire, énergie indispensable pour notre souveraineté énergétique. Cette énergie décarbonée, dans laquelle la France a su investir et exceller, a fait ses preuves tant du point de vue de son efficacité que du point de vue environnemental et économique.

En ces temps de crise, écarter le nucléaire français serait aller à contre-sens, à l’heure où des millions de familles, d’enfants, d’étudiants, de retraités ou de personnes isolées et précarisées doivent faire le choix entre manger ou se chauffer… quand ils ne renoncent pas aux deux.

Pourtant, contrairement aux déclarations d’Emmanuel Macron en France, ses députés Renaissance à Bruxelles votent contre tout ce qui défend le nucléaire. Les députés RN au Parlement européen ont été les seuls à le faire explicitement, d’autant que la France a un besoin urgent de financer la rénovation de son parc.

Au Rassemblement National, nous avons fait le choix de défendre l’intérêt national, la France et les Français d’abord, sans équivoque.

L’urgence, c’est l’alternance.