Accueil | Communiqués | Le Paquet climat ne sauvera pas la planète mais tuera notre économie
Le Paquet climat ne sauvera pas la planète mais tuera notre économie

Le Paquet climat ne sauvera pas la planète mais tuera notre économie

par | 6 juin 2022 | Communiqués

Le paquet climat est la dernière volonté de l’Union européenne pour imposer une écologie punitive à l’ensemble des citoyens du continent. Les élites européennes réussissent à faire d’une pierre deux coups : non seulement cette écologie frappera une fois de plus les classes populaires, les travailleurs les plus éloignés des métropoles et nos industries nationales à bout de souffle, mais même l’environnement, que l’Union prétend protéger, pourrait être lourdement touché par ces décisions.

Preuve évidente du mépris des technocrates européens face à leur propre peuple, toutes les nouvelles normes issues de ce paquet climat vont avoir un coût considérable sur les plus faibles. Les factures énergétiques seront toujours plus chères, les liaisons aériennes de nos provinces vers les capitales seront plus rares, mais le prix des véhicules sera plus prohibitif qu’il ne l’a jamais été. Cela a peu d’importance pour nos élites, qui ne connaissent que le taxi, la trottinette électrique ou le jet privé pour se rendre dans les congrès internationaux.

On pourrait penser que ces efforts drastiques seraient un moindre mal pour protéger notre planète face à une urgence climatique que personne ne conteste mais il n’en est rien.

En promouvant les batteries électriques plutôt que le moteur thermique, l’Union européenne ne fait que de déplacer notre pollution vers le tiers monde. Ici, comme le propose Marine Le Pen, seul un investissement ambitieux dans la recherche de l’hydrogène, l’essence synthétique ou encore les biocarburants nous fera sortir de cette situation.

Une écologie de bon sens doit être mise en place. En voulant se débarrasser du gaz et du pétrole russe, notre continent s’offre au gaz de schiste américain et devra à terme, ouvrir encore plus de centrales à charbon. Pire encore, en pénalisant notre secteur aérien, les technocrates de Bruxelles ouvrent grand notre marché aux compagnies étrangères et leurs normes écologiques au rabais.

Leur vision punitive de l’écologie n’a qu’un but ; vous culpabiliser pour vous taxer toujours plus en vous abreuvant de fables sur les sacrifices nécessaires face à l’urgence climatique.

Les députés du Groupe Identité et Démocratie au Parlement européen et les élus du Rassemblement National resteront vigilants afin de protéger nos citoyens et de promouvoir une écologie de bon sens basée sur le localisme ou encore la relocalisation !