Le nouveau Pacte sur l’Asile et la Migration: un constat d’échec de la politique migratoire européenne

Le nouveau Pacte sur l’Asile et la Migration: un constat d’échec de la politique migratoire européenne

par | 23 septembre 2020 | Communiqués

La Commission européenne a présenté aujourd’hui le nouveau Pacte sur l’Asile et la Migration.

Sous couvert d’une limitation des arrivées, d’une meilleure surveillance des frontières et d’une facilitation du retour, ce nouveau Pacte est une tentative mal ficelée de régulariser davantage les immigrés arrivant sur notre sol et de supprimer encore un peu plus de souveraineté aux États-membres, avec la répartition des migrants au nom de la solidarité, qui forcera les Nations européennes à accueillir certains migrants même si elles le refusent.

Pire, la Commissaire suédoise Ylva Johansson a déclaré sans sourciller que la Commission souhaitait « favoriser l’immigration régulière ». Le texte du Pacte souhaite par ailleurs élargir le regroupement familial aux frères et sœurs des immigrés déjà présents sur notre sol, et promouvoir un « regroupement familial rapide ».

Jérôme Rivière a donc déposé ce jour une question avec demande de réponse écrite à la Commission dans laquelle il insiste sur les points suivants :

  • « Pourquoi, alors qu’il s’agit déjà d’une des plus grandes sources d’immigration légale, ce Pacte prévoit-il d’élargir le regroupement familial aux frères et sœurs des personnes déjà présentes et à leurs enfants ?
  • Ce pacte prévoit-il des mesures pour la totalité des immigrés clandestins déjà présents depuis de longues années sur le sol européen ?
  • Quels moyens humains, matériels et financiers la Commission européenne compte-t-elle mettre en place pour organiser le retour des déboutés du droit d’asile dans leurs pays d’origine? »

« Ce pacte est avant tout un constat d’échec de la politique migratoire européenne depuis 40 ans, mais il ne donne aucun moyen concret d’enrayer la situation » ajoute Jérôme Rivière.

Share This