La soumission de l’Union européenne à la diplomatie américaine la conduit à de graves erreurs.

La soumission de l’Union européenne à la diplomatie américaine la conduit à de graves erreurs.

par | 10 mai 2021 | Communiqués

Monsieur Josep Borrel, Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, a déclaré le 19 avril être inquiet face à la présence de soldats russes à la frontière entre l’Ukraine et la province russe de Crimée, réclamant l’arrêt du renforcement des capacités militaires russes.

Ces déplacements de troupes sont pour tout observateur non aveuglé par l’idéologie, une réaction normale de la Russie aux menaces sans cesse brandies par l’Union européenne et l’OTAN. Moscou ne peut raisonnablement voir l’organisationatlantiste se masser près de sa frontière directe.

La déclaration de Josep Borrel est une erreur politique et diplomatique. Politique, parce qu’elle soumet les États-membres de l’Union européenne à une diplomatie qui va à l’encontre de ses intérêts, et brise ainsi une fois de plus leur souveraineté. Diplomatique, parce qu’elle contribue à pousser la Russie dans les bras de la Chine, alors que le destin russe est aux côtés des européens, comme le voulait de Gaulle, et non du côté de la Chine, dont l’affrontement avec les États-Unis sera la toile de fond de l’Histoire du 21e siècle.

C’est le sens de la Question écrite posée ce jour à Monsieur Borrel, par Jérôme Rivière : « En prenant cette position, Monsieur Borrel admet-il qu’il inféode l’Union européenne à l’OTAN, et donc à la politique extérieure des États-Unis? L’agenda diplomatique de l’UE est-il d’intégrer l’Ukraine à l’OTAN, et de provoquer ainsi le Kremlin? »

Share This