La France et l’Union européenne doivent soutenir le Liban

La France et l’Union européenne doivent soutenir le Liban

par | 5 août 2020 | Communiqués

Après les terribles explosions au Liban, ayant fait plus de 100 morts et de 4000 blessés, Jérôme Rivière exprime ses sincères condoléances à tous les proches des victimes de ce tragique évènement.

Il salue l’envoi par la France d’une aide substantielle, avec l’envoi de trois avions humanitaires. L’amitié qui lie la France et le Liban, depuis la promesse de Saint Louis de 1250, nous oblige à une solidarité toute particulière.

L’Union européenne et ses instances doivent aussi participer à un effort particulier envers le Liban, aide plus opportune que les fonds versés régulièrement à des pays qui n’en n’ont pas besoin et sont parfois, à l’instar de la Turquie, des ennemis de l’Europe.

C’est le sens de la question posée aujourd’hui au Président du Conseil par Jérôme Rivière :

« Le mardi 4 août, deux fortes explosions ont dévasté une partie de la ville de Beyrouth, capitale du Liban. Le bilan provisoire s’élève à plus de 100 morts et au moins 4000 blessés.

L’Union européenne, par la voix du Conseil, doit se montrer solidaire de ce pays, ami de l’occident et de la France en particulier durant toute son histoire. D’habitude si prompte à distribuer des fonds d’aide à des pays tiers qui n’en ont pas besoin, tels que la Turquie et l’Albanie, l’UE ne doit pas hésiter à participer largement à l’effort international pour venir en aide au pays du Cèdre.

Quelles propositions le Conseil européen entend-il faire dans ce sens ? »

Jérôme Rivière espère une réponse rapide. « Les fonds européens sont versés à tort et à travers, souvent de manière inefficace. Ils trouveraient ici une utilité directe » a-t-il ajouté.

Share This