La directive Travail détaché c’est aussi de l’esclavage moderne !

La directive Travail détaché c’est aussi de l’esclavage moderne !

par | 30 juin 2020 | Communiqués

Dans les Bouches-du-Rhône comme dans le Gard, des foyers d’infection au Covid-19 ont été constatés ces dernières semaines dans des structures agricoles qui exploitent des travailleurs détachés venus d’Espagne et d’Amérique du Sud. Des centaines de cas ont été détectés par les autorités sanitaires.
 
Les conditions de vie indignes de ces saisonniers, détachés par l’agence espagnole d’intérim Terra Fecundism de triste réputation, pouvaient « s’apparenter, au sens commun, à la traite d’êtres humains », selon les propos du procureur de Nîmes.
 
Une situation catastrophique qui n’a pu voir le jour que grâce à la directive européenne Travail détaché qui permet d’encadrer le dumping social. Elle permet à nombre d’entreprises peu scrupuleuses de prospérer sur la précarité en augmentant leurs marges abusivement. Un salarié détaché rapporte zéro euro à notre système de protection sociale et de retraite, et participe à la smicardisation du pays.
 
Pour le bien-être de tous les salariés et des petits artisans écrasés par cette concurrence déloyale, la directive Travail détaché doit être purement et simplement supprimée.
Share This