Accueil | Communiqués | La Commission européenne doit mettre en œuvre sans délai l’interdiction de l’élevage en cage.
La Commission européenne doit mettre en œuvre sans délai l’interdiction de l’élevage en cage.

La Commission européenne doit mettre en œuvre sans délai l’interdiction de l’élevage en cage.

par | 30 août 2022 | Communiqués

Communiqué de Mme Annika Bruna

Député Français au Parlement européen.

L’ONG pour un élevage durable, CIWF (Compassion in World Farming), nous démontre une nouvelle fois, s’il en fallait une, dans sa nouvelle enquête, la détresse et les souffrances de la plupart des truies élevées en France et même dans des élevages de producteurs de produits d’excellence comme le jambon de Bayonne ou de Parme !

L’éventail d’animaux élevés dans des cages est très large. Non seulement les poules, mais aussi les canards et les oies, les cailles et les lapins ainsi que les truies sont élevés dans des cages.

Rien qu’en Europe, plus de 300 millions d’animaux passent leur vie entière, de leur naissance à leur mort, dans des cages.

Ces conditions de détention ont des conséquences graves sur la santé et le bien-être des animaux concernés.

Grâce à l’Initiative Citoyenne Européenne lancée par CIWF, la Commission européenne s’est engagée à supprimer progressivement l’élevage en cage en 2023 pour une fin définitive en 2027.

Mais il faut désormais passer des engagements aux actes avec une proposition législative pour l’année prochaine !

La Commission européenne doit s’assurer de l’accord de l’ensemble des États membres dans ce combat pour le bien-être animal qui demeure un impératif moral, sanitaire et économique et demeurer vigilante vis-à-vis des pressions des élevages industriels qui pourraient menacer cette réforme historique.