Édito de Thierry Mariani

par | 31 mars 2021 | Newsletter

Il est comme ça, Yannick Jadot. Quand le chef de file d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) ne sait pas trop comment défendre ses positions, il accuse le monde entier. Donald Trump battu et le Brexit achevé, il s’en remet classiquement à la Russie. Le député Jadot a voulu changer d’exemple, et a brocardé la Hongrie et la Pologne en début de semaine.

Alors que Léa Salamé lui demandait les raisons de l’obstination d’EELV a trahir les intérêts de la France en militant contre le nucléaire, Yannick Jadot a répondu : « est-ce qu’on a envie d’être dans le camp de la Hongrie et de la Pologne qui défendent le nucléaire ? Soyons dans le camp de Biden ! »

Une telle abdication des intérêts de la France au pur profit des Etats-Unis laisse sans voix. Mais ce n’est pas tout ! Cette déclaration d’un homme désireux d’accéder aux plus hautes fonctions du pays est révélatrice d’une forte propension d’EELV à abdiquer devant toutes les difficultés. L’affaire de la mosquée de Strasbourg vient de nous le rappeler avec obscénité, EELV est prêt à sacrifier le bien commun sur l’autel de toutes les séductions communautaires. La déclaration de Monsieur Jadot nous montre qu’à l’extérieur, sa vision est toute simple : céder à Joe Biden et à ses appétits bellicistes.

L’écologie, la défense de la nature, la préservation des traditions, la promotion des circuits courts ? Très peu pour lui ! Son vernis écolo se craquèle bien rapidement pour révéler son véritable engagement : le mondialisme !

Les députés d’extrême gauche dissimulés derrière l’étiquette d’Europe Ecologie Les Verts peuvent tonner autant qu’ils veulent dans les médias pour dénoncer l’intensification des échanges, la mondialisation débridée, ou tout autre sujet d’inquiétude légitime ; la réalité est qu’ils sont devenus d’un conformisme béat, et qu’ils sont prêts à sacrifier tous les équilibres naturels pour complaire à l’Oncle Sam…

La haine de l’extrême gauche française contre l’énergie nucléaire est extrêmement révélatrice. Alors que notre indépendance électrique fait partie de nos véritables atouts de souveraineté, les radicaux autour de Yannick Jadot veulent nous en priver afin de nous soumettre à des économies bien plus polluantes que la nôtre !

Je vous alerte dès maintenant ! La stratégie européenne pour l’hydrogène est en pleine discussion à Bruxelles. Rapporteur du groupe Identité et Démocratie, j’ai défendu le rôle de l’hydrogène bas carbone que nous sommes capables de produire en France grâce à la force de notre énergie nucléaire.

Les députés français de gauche et d’extrême gauche défendront ils cet atout national  ? Il y a fort à craindre que non…

Mais qui blâmeront ils cette fois pour excuser leur compromission avec des intérêts étrangers ? Les députés français d’Identité et Démocratie ne manqueront pas de vous en tenir informés !

Share This