Accueil | Communiqués | Démission du directeur de FRONTEX : nouveau signal en faveur des clandestins !
Démission du directeur de FRONTEX : nouveau signal en faveur des clandestins !

Démission du directeur de FRONTEX : nouveau signal en faveur des clandestins !

par | 3 mai 2022 | Communiqués

Communiqué de Jean-Paul Garraud, député du Rassemblement National au Parlement européen et Hélène Laporte, député français au Parlement européen, Chef de la délégation du RN au Parlement européen

Le directeur exécutif de Frontex, Fabrice Leggeri, a présenté, en fin de semaine dernière, sa démission au conseil d’administration de cette agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes.

Mis en cause par un épais rapport de l’Office européen antifraude, bras armé de la Commission européenne, pour non-respect des procédures, déloyauté envers l’Union européenne et mauvais management, le directeur Leggeri a donc jeté l’éponge.

Il faut dire que cela fait près de deux ans que Frontex est continuellement la cible d’attaques de la Commission, en particulier de la commissaire Ylva Johansson, connue pour ses positions immigrationnistes.

En réalité, la Commission reproche à Frontex d’exercer son rôle premier, à savoir défendre les frontières européennes face à la déferlante migratoire.

Mais cela va à l’encontre de la politique de la Commission européenne qui voit plutôt en Frontex une agence d’aide aux migrants…

Le Directeur est donc poussé vers la sortie sans ménagement et sans aucun soutien, à commencer par le Président du Conseil de l’Union Européenne, M. Macron, resté totalement silencieux sur le sujet…

Le nouveau directeur sera évidemment en phase avec la politique de la Commission et de garde-frontières et de garde-côtes, Frontex n’en aura plus que l’appellation.

Le dernier obstacle à cette immigration de masse est donc levé, pour le malheur de nos Nations.