Accueil | Communiqués et Tribunes | Aethina tumida, nouveau fléau des abeilles, menace la Réunion et la métropole.
Aethina tumida, nouveau fléau des abeilles, menace la Réunion et la métropole.

Aethina tumida, nouveau fléau des abeilles, menace la Réunion et la métropole.

Annika Bruna

Député Français au Parlement européen.

 

 Aethina tumida est un coléoptère qui ravage les colonies d’abeilles en se nourrissant du couvain, du miel et du pain d’abeilles. Il détruit même les cadres des ruches et fait fermenter le miel.

Présent désormais sur tous les continents, il a été décelé en 2014 dans le Sud de l’Italie et sa présence sur l’île de la Réunion a été confirmée en juillet 2022 dans une douzaine de foyers au Sud de l’île.

Un nouveau foyer a été découvert début février, bien que les autorités sanitaires aient tenté d’éradiquer au plus vite ce ravageur, en mettant en place des pièges préventifs, une interdiction de la transhumance des ruches et du matériel potentiellement infestés et même en brûlant les ruches.

À terme, plus de 22 000 ruches de La Réunion risquent d’être détruites et l’insecte pourrait s’introduire en France métropolitaine en profitant des liaisons aériennes fréquentes.

Après le frelon asiatique, on mesure l’impact qu’une nouvelle espèce invasive pourrait avoir sur nos apiculteurs. On mesure aussi l’échec des politiques menées pour éradiquer ces espèces invasives tant les moyens alloués à cette lutte sont dérisoires.

Je déposerai prochainement une question écrite auprès de la Commission européenne pour l’alerter de cette nouvelle menace. Il est important de la contenir avant qu’elle ne dévaste les ruches de la Réunion puis de la métropole.

Toutes les mesures de surveillance des transports de reines et de matériels de ruches au sein de l’Union européenne doivent être renforcées et les apiculteurs doivent être correctement indemnisés lorsque la ruche doit être détruite préventivement.